Le plus grand spécialiste européen de l'optique sportive
Plus de 4 000 articles disponibles en stock à livrer
Conseils et soutien personnalisés
Garantie Meilleur Prix
Voir plus loin
Questions et réponses

Lunettes de tir

Une bonne lunette de tir est la clé du succès, que ce soit au stand de tir ou à la chasse. Principales questions concernant la mécanique, la construction, la qualité d’image et le grossissement.

Jäger Zielfernrohr Hund

Comment calcule-t-on la pupille de sortie ?

On calcule la pupille de sortie en divisant le diamètre de l’objectif par le grossissement. À 8x56, on obtient :

(56:8) = 7 mm

L’œil humain ne peut pas exploiter une pupille de sortie supérieure à 7 mm.

Qu’est-ce qu’un objectif ?

Un objectif est le côté de la lunette de tir tourné vers l’objet / la cible à observer.

Qu’est-ce qu’un oculaire ?

Un oculaire est le côté de la lunette de tir tourné vers l’œil de l’observateur.

Que signifie « mise au point » ?

La mise au point est le « réglage de la netteté » d’un instrument optique sur des cibles dont la distance change.

Que signifie « mise au point interne » ?

Si une mise au point de l’instrument optique peut être effectuée, sans qu’une lentille extérieure ou des éléments du boîtier n’aient à être déplacés, on parle de mise au point interne.

Qu’est-ce qu’un monoculaire ?

Un monoculaire est un instrument conçu pour la « vision d’un œil », par exemple un télescope ou une lunette de tir.

Que signifie « traitement » ?

On entend par « traitement » l’amélioration des propriétés de l’optique par application de minces couches (dans la plage des μ-mètres). Le type de traitement est important pour la transmission de la lumière et pour filtrer les fréquences indésirables de la lumière, qui peuvent exercer une influence négative sur la restitution d’images fidèles aux couleurs, ou encore pour obtenir des surfaces d’optique antireflet.

Qu’entend-on par « champ de vision » ?

On appelle champ de vision la zone visible en regardant dans la lunette de tir.

Que signifie « grossissement variable »?

Il y a des grossissements réglables et fixes sur les jumelles, longues-vues et lunettes de tir. Par exemple, « 3-12x56 » représentent des jumelles qui permettent un grossissement variable de 3x à 12x. La dernière valeur (« 56 ») se rapporte au diamètre de l’objectif. On peut ainsi décider du grossissement à choisir en fonction de la distance concernée.

Qu’est-ce qu’un indice crépusculaire ?

L’indice crépusculaire donne des indications sur la puissance crépusculaire (pouvoir de résolution de l’image) de la lunette de tir. Formulée simplement, il s’agit de la puissance mathématique des jumelles ou de la lunette de tir sous une lumière minimum.

La puissance crépusculaire se calcule de la façon suivante : racine carrée du grossissement multipliée par le diamètre de l’objectif ; p. ex., une lunette de tir ayant les caractéristiques 8x56 a un indice crépusculaire de :

√(8x56) = √448 = 21,2

Que signifie « réticule » ?

On désigne par réticule, le graphisme (croix, point, etc.) qui est intégré dans l'optique pour faciliter la visée. Il peut avoir différentes configurations. Les formes courantes sont le « mil dot » (dans différentes épaisseurs) ou un point (lumineux).

Qu’est-ce qu’un réticule centré ?

Le réticule reste au centre du champ de vision, même après les tirs de réglage. Les anciennes lunettes de tir ne comportent généralement pas de réticule centré.

Dans quel plan du champ de vision le réticule doit-il se situer ?

Le plan dans lequel le réticule doit se situer dépend essentiellement du domaine d’application, du type de réticule et des préférences du tireur. Deux points focaux entrent en ligne de compte pour une lunette de tir. Le premier point focal se trouve derrière les lentilles d’objectif et le réticule est alors monté dans la partie du tube intérieur réglable tournée vers l’objectif. Le deuxième point focal se situe dans la partie arrière du tube intérieur tournée vers l’oculaire. La différence effective réside dans le fait que les lentilles responsablent pour le grossissement sont montées entre ces deux points. Un réticule placé au premier point focal grossit en même temps que l’image ciblée. Un montage au deuxième plan focal donne seulement lieu à un grossissement de l’image ciblée. Le rapport entre les dimensions du réticule et l’image ciblée change alors avec le grossissement.

Le réticule au premier plan focal, (mode de construction européen) présente certes l’avantage que les distances restent toujours les mêmes, mais l’inconvénient que, sous un léger grossissement, le réticule est peu visible et que, sous un fort grossissement, il masque une petite cible. Ergo = convient bien pour des lunettes de tir avec un faible zoom.

Le réticule au deuxième plan focale (mode de construction américain) n’a que des distances définies pour un grossissement, mais sont toujours de même taille pour l’œil. Il est donc bien perceptible à chaque grossissement, sans masquer la cible. Ergo = convient bien pour des lunettes de tir avec un zoom important.

Peut-on également régler le réticule ?

Les lunettes de tir modernes comportent un réglage en site et en gisement. Les anciennes ne comportent souvent qu’un réglage en gisement. On procède alors ici à un réglage horizontal via un décalage latéral d’un pied de montage.

Les nouvelles lunettes de tir présentent (à quelques exceptions près) un réglage par crans encliquetables. Sur les lunettes de tir de production européenne, le réglage du réticule est en général de 1 cm par clic.

Les produits de production extra-européenne ont habituellement un réglage de ¼ de M.O.A. (M.O.A. = Minute Of Angle), c’est-à-dire ¼ de minute d’angle, ce qui correspond à peu près à 7 mm sur 100 m.

Quel est le grossissement pouvant être utilisé et pour quel domaine d’utilisation ?

  • Battue = faible grossissement 1x à 4x
  • Approche/affût = 1,5x à 12x
  • Crépuscule/affût de nuit = fort grossissement 3x à 12x

Qu’est-ce qu’un montage ?

Un montage est un dispositif permettant par exemple de monter la lunette de tir sur l’arme.

Retour