Panier
vide

 

    1. Comment fait-on pour calculer la pupille de sortie ?

    On détermine la pupille de sortie en divisant le diamètre de l'objectif par le facteur de grossissement, ce qui donne, dans le cas d'un instrument affichant 8x56 :

    (56:8) = 7 mm

    L'œil humain ne saurait pas tirer profit d'une pupille de sortie supérieure à 7 mm.

    Retour à la liste des questions

     

    2. Qu'est-ce qu'un objectif ?

    L'objectif est l'extrémité de la lunette de visée qui est dirigée vers l'objet à observer ou la cible à atteindre.

    Retour à la liste des questions

     

    3. Qu'est ce qu'un oculaire ?

    L'oculaire est l'extrémité de la lunette de visée qui est dirigée vers l'œil de l'observateur.

    Retour à la liste des questions

     

    4. Que signifie le terme "mise au point" ?

    Par la mise au point, on adapte le "réglage de la netteté" d'un instrument optique aux différentes distances d'observation.

    Retour à la liste des questions

     

    5. Que signifie le terme "mise au point interne" ?

    On parle de mise au point interne quand le réglage de la netteté d'un instrument optique peut s'effectuer sans qu'il soit nécessaire de bouger une lentille externe ou des éléments du boîtier.

    Retour à la liste des questions

     

    6. Qu'est ce qu'un monoculaire ?

    Le monoculaire est un instrument conçu pour "voir d'un seul œil", comme par exemple un télescope ou une lunette de visée.

    Retour à la liste des questions

     

    7. Que signifie le terme "traitement" ?

    On appelle "traitement" l'amélioration des caractéristiques optiques d'un instrument par l'application de couches très minces (de l'ordre du micromètre). Le type de traitement est important pour la transmission de la lumière ou le filtrage de certaines fréquences indésirables de la lumière – celles qui empêcheraient une restitution fidèle des couleurs – ou encore pour protéger les surfaces optiques des reflets gênants.

    Retour à la liste des questions

     

    8. Que signifie le terme "champ de vision" ?

    La zone que l'on voit en regardant dans une lunette de visée est appelée champ de vision.

    Retour à la liste des questions

     

    9. Que signifie le terme "grossissement variable" ?

    Dans les jumelles, les longues-vues et les lunettes de visée, on peut avoir des grossissements fixes ou réglables. Dans le cas de jumelles "3-12x56" par exemple, l'instrument offre une plage de grossissements allant de 3 à 12 fois. La dernière valeur ("56") exprime le diamètre de l'objectif. Selon la distance d'observation, on peut donc décider quel grossissement on souhaite choisir.

    Retour à la liste des questions

     

    10. Qu'est-ce qu'un indice crépusculaire ?

    L'indice crépusculaire renseigne sur la capacité de résolution de la lunette de visée au crépuscule. Autrement dit, c'est la valeur calculée qui exprime la performance des jumelles ou de la lunette de visée en situation de très faible lumière.

    Le calcul se fait comme suit : La racine du carré du grossissement multipliée par le diamètre de l'objectif. Ainsi, une lunette de visée 8x56 possède un indice crépusculaire de :

    √(8x56) = √448 = 21,2

    Retour à la liste des questions

     

    11. Que signifie le terme "réticule" ?

    Par réticule on désigne la cible incorporée dans l'instrument. Celle-ci peut avoir différentes formes, les plus courantes étant la "croisée de fils" (de différentes épaisseurs) ou le point (lumineux).

    Retour à la liste des questions

     

    12. Qu'est-ce qu'un réticule centré ?

    C'est un réticule qui reste au centre du champ de vision, même après un réglage effectué sur le réticule. En général, les lunettes de visée plus anciennes ne disposent pas d'un réticule centré.

    Retour à la liste des questions

     

    13. Dans quel plan du champ visuel le réticule devrait-il se situer ?

    Le plan dans lequel le réticule devrait se situer dépend surtout de l'utilisation prévue, du type de réticule et des préférences du tireur. Deux positions peuvent être envisagées, car les rayons lumineux se croisent en deux endroits à l'intérieur d'une lunette de visée. Le premier point de croisement se situe en arrière des lentilles d'objectif ; dans ce cas, on monte le réticule dans la partie du tube intérieur réglable orientée vers l'objectif. Le second point de croisement se situe dans la partie arrière du tube intérieur, celle qui est orientée vers l'oculaire. La différence entre ces deux possibilités de montage vient essentiellement du fait que les lentilles assurant le grossissement se trouvent entre ces deux positions. Le montage du réticule devant les lentilles de grossissement a pour effet de grossir le réticule en même temps que l'image de la cible. En revanche, le montage derrière les lentilles de grossissement a pour effet de grossir uniquement l'image de la cible. Dans ce dernier cas, la taille du réticule par rapport à l'image de la cible change avec le grossissement de l'image.

    Les réticules dans le premier plan de l'image (plan de l'objectif, conception européenne) présentent certes l'avantage de conserver des distances toujours identiques, mais aussi l'inconvénient d'être presque invisibles quand le grossissement choisi est faible, et de masquer éventuellement une petite cible quand on choisit un fort grossissement. Conclusion : Ces réticules conviennent pour des lunettes de visée à faible variation de grossissement.

    Les réticules dans le second plan de l'image (plan de l'oculaire, conception américaine) présentent des distances définies par rapport à un seul grossissement, mais l'œil les perçoit toujours de la même taille. Ils sont donc bien visibles, sans masquer la cible, et ce quel que soit le grossissement choisi. Conclusion : Ces réticules conviennent pour des lunettes de visée à forte variation de grossissement.

    Retour à la liste des questions

     

    14. Est-il possible de régler le réticule ?

    Oui, les instruments modernes permettent un réglage latéral et en hauteur, alors que les instruments plus anciens n'autorisent souvent qu'un réglage en hauteur. Dans ce cas, le réglage horizontal est obtenu en décalant latéralement le support de fixation de l'instrument.

    Les nouvelles lunettes de visée (à quelques exceptions près) possèdent un système de réglage à cliquets. Sur les lunettes de type européen chaque clic équivaut en général à un réglage du réticule de 1 cm.

    Sur les instruments non européens, le réglage se fait généralement par ¼ de MOA (MOA = Minute Of Angle), donc ¼ de minute d'angle, soit l'équivalent d'environ 7 mm sur 100 m.

    Retour à la liste des questions

     

    15. Quel grossissement convient pour quel domaine d'utilisation ?

    Battue = faible grossissement : 1 à 4 fois

    Chasse à l'approche ou à l'affût = 1,5 à 12 fois

    Affût au crépuscule ou de nuit = fort grossissement : 3 à 12 fois

    Retour à la liste des questions

     

    16. Qu'est-qu'un montage ?

    Un montage est un dispositif de fixation de la lunette de visée sur l'arme, par exemple :
  • Montage selle Blaser
  • Montage EAW pivotant
  • Montage EAW à colliers
  • Montage Suhler à crochets
  • Montage à glissière

    Retour à la liste des questions

31.07.2021
Nous proposons l'expedition mondiale
Monnaie
Service
Conseil
Contact